Défi 3/11 · Je me reconnecte à la nature

La vie sauvage est en train de s’éteindre à une vitesse vertigineuse. Les scientifiques parlent d’une sixième extinction de masse, avec un taux d’extinction des espèces 100 à 1000 fois supérieur à la normale. L’une des principales causes est la destruction des habitats naturels : les animaux et les plantes ont de moins en moins d’espace pour vivre. La bonne nouvelle c’est que tu peux agir à ton échelle en (re)découvrant la vie sauvage de ta rue ou de ta région et en installant autour de toi des espaces pour lui permettre de s’épanouir.

NIVEAU 1  : J'apprends à reconnaître les plantes de mon environnement et dans ma ville j'écris leur nom à la craie

Utilise l’application PlantNet pour reconnaître les plantes de ton quartier et munis-toi d’une craie pour écrire leur nom et ainsi attirer l’attention des passants. La nature est foisonnante, même en milieu urbain ! Regarde ce reportage sur le botaniste toulousain qui a popularisé cette belle initiative, et lance-toi :)

NIVEAU 2 Je fais des photos et j’observe la nature pour aider les scientifiques à collecter des données sur la biodiversité

Tu peux te connecter sur OPEN et choisir ton protocole en fonction de ta région. Tes contributions seront précieuses pour faire des relevés de l’état de la biodiversité. 

En prenant des photos, tu peux également devenir un acteur de la recherche avec Vigie-Nature : Papillons, escargots, oiseaux, bourdons, insectes pollinisateurs, plantes sauvages, faune et flore du littoral… Il y en a pour tous les goûts !

NIVEAU  3 J'aménage un refuge pour les oiseaux, hôtel à insectes, refuge pour hérisson

Pas besoin d’être un grand pro du bricolage pour inviter la faune dans ton environnement, tu peux suivre les conseils de la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) pour accueillir nos amis à plumes et construire facilement des abris pour les animaux sauvages, notamment les hérissons, menacés d’extinction.

Tu peux également adapter ton mode de jardinage (jardin, potager, balcon, terrasse) en privilégiant la diversité de plantes et en choisissant des variétés locales. Laisse les vieilles branches pourries devenir de luxueux hôtels à insectes ! Évite les pesticides nocifs pour les pollinisateurs et la biodiversité du sol, privilégie des méthodes naturelles. Enfin, tu peux faire ton propre compost pour recycler tes déchets organiques et les utiliser comme engrais naturel. 

Pour t’encourager à faire de la nature ta plus belle source d’inspiration, Max Bird tente l'aventure Into The Wild.

Ça veut dire quoi, sixième extinction de masse ?

La nature connaît un déclin massif et accéléré à tous les niveaux : non seulement le nombre total d’espèces diminue, mais les populations d’individus au sein d’une même espèce diminuent aussi, le tout dans un espace de temps très limité. La responsabilité des activités humaines dans cette diminution massive de la biodiversité est avérée. On parle de sixième extinction de masse parce que notre planète en a connu cinq autres depuis que la vie y est apparue il y a 3,5 milliards d’années. La dernière en date a eu lieu il y a 65 millions d’années et a été causée par une météorite géante et par un épisode volcanique destructeur. Les dinosaures ne l’avaient pas vu venir...

Qu’est-ce que l’IPBES ?

C’est un groupement international de scientifiques spécialistes de la biodiversité qui publient des rapports sur l’état de la nature dans le monde. L’IPBES a publié en mai 2019 un rapport décisif qui montre qu’une espèce sur huit est aujourd’hui menacée d’extinction… à cause d’une seule espèce un peu envahissante, la nôtre !

Comment aider les scientifiques ?

Les citoyens ont un rôle indispensable à jouer pour aider la science à mieux comprendre la nature. La participation de volontaires permet de récolter une grande quantité de données que les chercheurs n’auraient pas pu obtenir seuls. Il y a des protocoles pour tout le monde : naturalistes débutants ou expérimentés, scolaires, que l'on habite en ville ou à la campagne, que l'on préfère les plantes, les oiseaux, les insectes…

Pour comprendre :
Pour agir :

Merci au Museum national d’Histoire naturelle et à la Ligue pour la Protection des Oiseaux pour leur aide précieuse et à Ecosia pour avoir sponsorisé ce défi.

 


Je partage :