Jour 23

J'écris à mon/ma maire pour obtenir un changement dans les cantines

En écrivant à ton maire pour lui demander d'instaurer au moins une fois par semaine, un repas végétarien, local et/ ou bio dans les restaurants collectifs, tu permets au territoire tout entier d'adopter une alimentation plus responsable, durable et locale.

Monsieur le Maire,

Chaque année, 3 milliards de repas sont servis dans la restauration collective. La loi « Agriculture et Alimentation » récemment promulguée contient l’obligation d’intégrer 50% de produits sous signe de qualité dont au moins 20% de produits issus de l’agriculture biologique dans les repas à compter du 1er janvier 2022. Cela permettra de proposer une alimentation de qualité au plus grand monde et de développer une agriculture durable.

L’article 24 de la loi prévoit aussi qu’à titre expérimental, pour une durée de deux ans, les gestionnaires de restauration collective ont jusqu'au 1er novembre 2019 pour proposer au moins une fois par semaine un menu végétarien.

Ce sont des avancées législatives fortes, qui reflètent des attentes nouvelles de la société. Près de 90% des parents sont intéressés par une offre de produits biologiques à l’école. La Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) réclame que soient proposés aux élèves deux repas végétariens par semaine. problématiques sanitaires, environnementales ou économiques, bien-être animal, on a tous une bonne raison de vouloir plus de produits biologiques et de protéines végétales dans notre alimentation.

C’est pour toutes ces raisons, que nous, citoyens de Mâcon, vous demandons de mettre en œuvre sans plus tarder les objectifs de la loi Agriculture et Alimentation. Nous désirons voir Mâcon devenir pionnière et exemplaire d’une restauration collective responsable et durable.

Car les changements sont possibles. Nous savons désormais qu’il est possible d’instaurer plus de produits bio et de menus végétariens dans les cantines grâce à une transformation globale des pratiques et la mise en place d’investissements de départ : lutte contre le gaspillage alimentaire, installation de légumeries ou de fours à basse température, formations des gestionnaires et des cuisiniers au travail des protéines végétales, etc. les leviers sont nombreux !

Face à ces enjeux, nous vous formulons la demande suivante : orienter dès aujourd’hui les priorités et les budgets de Mâcon vers ces pratiques vertueuses afin que les produits locaux, bio et les menus végétariens puissent investir massivement et sans plus tarder nos lieux de restauration collective.

De nombreuses actions concrètes existent déjà et sont facilement mises en place tel que l’outil gratuit monrestauresponsable.org ou encore la labellisation Ecocert En Cuisine, qui accompagnent les restaurants collectifs dans une démarche progressive et participative.

N’oublions pas que pour nombre d’entre nous, le repas en restauration collective à l'heure du déjeuner est parfois le seul repas équilibré de la journée.

Je vous prie d’agréer, Monsieur le Maire, l’expression de ma considération la plus distinguée.


Je partage :