#OnEnParlePas : notre plaidoyer pour l’océan

L’océan, mais aussi les mers, les fleuves, les rivières, les plages… On a choisi d’en faire l’un de nos gros sujets 2022. Et c’est vrai que c’est la bonne année : le One Ocean Summit s’est tenu en février à Brest, l’initiative citoyenne européenne pour arrêter le commerce d’ailerons de requins a obtenu près d’1,2 million de signatures à travers l’Union européenne, un moratoire sur l’exploitation des fonds marins a été lancé… Et puis c’est lui, l’océan, le vrai poumon de la Terre.

À On Est Prêt, on n’a pas chômé. Depuis plusieurs semaines, avec plus d'une quarantaine d'associations nationales et marseillaises, on travaille (secrètement) sur un plaidoyer. Ensemble, on a créé le Réseau Planète Propre, pour rendre visible et faire exister le problème de la pollution de déchets sauvages.

Mercredi 23 mars, on lance la campagne #OnEnParlePas à travers une lettre ouverte adressée aux candidat·e·s à la présidentielle avec un seul mot d’ordre : intervenir contre les déchets sauvages, notamment plastiques, qui finissent au fond de l’océan. Au sein de ce collectif, Planète Propre, on propose 5 mesures, des solutions concrètes à rajouter dans les programmes pour le prochain quinquennat :

  • La réduction puis l’interdiction des plastiques à usage unique
  • Le développement  du réemploi et la mise en place de systèmes de consigne
  • La démocratisation du vrac
  • La clarification de la réglementation et le durcissement de la pénalisation en cas de pollution
  • La mise en application concrète des plans d’action existants relatifs aux déchets abandonnés

Toi aussi, signe notre plaidoyer et surtout, fais-le connaître autour de toi, notamment auprès d’assos ou de collectifs de dépollution marine. On veut réunir un maximum d’organismes pour avoir un maximum d’impact !

Si tu fais partie d'une organisation qui veut rejoindre le réseau, tu peux écrire à l'adresse suivante : campagne.onenparlepas@gmail.com

Et n'hésite pas à transférer notre plaidoyer à ton réseau et à d'autres associations !

Pour en savoir plus sur le Réseau Planète Propre, découvre notre charte par ici !