Ton kit pour protéger le putois d'Europe

Voici de quoi raconter son histoire, changer tes habitudes et partager tout ça avec tes proches et sur tes réseaux sociaux. Grâce à toi, ses chances de survie vont augmenter !

Pourquoi il est cool ?

  • Déjà il est trop mignon avec ses petites oreilles rondes, son museau blanc, son nez peint de noir et son regard de super-héros masqué 
  • Il est d’une discrétion absolue. Tellement discret que personne ou presque ne sait qu’il pourrait vivre partout en France sans embêter personne.
  • Ce cousin sauvage du  furet est aussi très agile et rapide, il est même capable de capturer des proies beaucoup plus imposantes que lui comme le lapin de garenne ou le rat musqué
Il fait partie des espèces dites “parapluie”, c’est à dire que si on le protège, on protège aussi les autres espèces qui vivent dans le même milieu.
  • Si on le dérange ou qu’il se sent menacé, il peut libérer de ses glandes anales un liquide puant. Franchement, comme technique de self défense, on a vu pire ! Il se servirait également de ce super-pouvoir pour communiquer avec les individus de territoires voisins.
  • Comme d’autres petits carnivores (fouines, belettes, etc.), le putois a été injustement massacré pendant des siècles : au début des années 1950 en France, on recensait plus de 300 000 putois piégés chaque année.
Alerte rouge ! Le putois est considéré en fort déclin 
  • C'est un animal trop peu suivi par les scientifiques. Ça n'empêche pas que sur les données disponibles, on observe que la densité de population est particulièrement faible chez cette espèce : elle dépasse rarement cinq à dix individus pour dix km², même dans un habitat optimal, d’où sa fragilité !
  • Longtemps considéré comme nuisible, il vient finalement d’être retiré de la Liste des espèces susceptibles d'occasionner des dégâts (ESOD) mais cette victoire des assos qui les protègent est de courte durée car la décision ne court que jusqu'à juin 2022... D’où l’importance de nous mobiliser en masse pour le protéger ! 
  • En tant que petit carnivore, le Putois a un rôle crucial de prédateur régulateur dans les écosystèmes. Il s’attaque notamment aux animaux malades, aux plus fragiles… et assure donc la bonne santé des populations de ses proies. En consommant de petits rongeurs responsables de dégâts aux cultures, il devrait même être copain avec les agriculteurs ! (à reformuler si besoin !)

Pourquoi ça urge de le protéger ?

Ses ennemis

La perte d’habitats et de nourriture

L’agriculture intensive et l’urbanisation galopante font disparaître ses milieux de vie (les haies et zones humides) ainsi que ses proies, comme le lapin de garenne dont il se nourrit volontiers, ou les petits rongeurs décimés par les poisons utilisés pour protéger les cultures.

Le piégeage

Même s’il n’existe pas vraiment de chasse au putois en tant que telle, plusieurs milliers de putois sont victimes chaque année des mâchoires de métal posées intentionnellement par l’homme, sans qu’il en soit forcément la cible.

Et les collisions routières

Il fait partie des mammifères les plus touchés par le trafic routier quand l’espèce est présente.

Sa mauvaise réputation et notre indifférence

  • Personne ne sait qu’il décline de façon très inquiétante dans nos campagnes et que si on ne réagit pas très vite, sa disparition de France sera définitivement prononcée :(
  • Le putois souffre d’une mauvaise réputation solidement ancrée, liée notamment à  ses marquages odorants qui lui ont valu son nom de “putorius” (“puant” en latin) et à ses vocalisations (les fameux “cris de putois”) 
  • Son image est plus difficile à défendre que celle du renard ou du castor, connus de tous ! C’est tout le drame de la disparition du putois : au mieux on se fiche de lui, au pire on le déteste…
© Peter G Trimming_CC BY 2.0
flèche

Tes missions pour le sauver

flèche

Chaque fois que tu te mobilises pour lui, partage-le sur tes réseaux avec le hashtag #GardienDeLaNature / #GardienneDeLaNature !

Mission n°1 - Consommer des produits issus d’une agriculture respectueuse de l’environnement

Mange bio et local. Fais tes courses chez les maraîchers près de chez toi qui respectent la biodiversité et mentionne-les ! Mieux encore, tu peux tenter de cultiver ta propre nourriture bio. Cette vidéo t'explique comment débuter un potager 😊

Mission n°2 - Dans les campagnes, on roule cool !

Adopte dès maintenant une conduite douce : évite de rouler de nuit et sur les routes de campagne ou en zone de bocage, ralentis et redouble de vigilance !

Mission n°3 - Que du love !

Abonne-toi à @jeanfrancoisleputois et like ses posts pour faire connaître ce petit animal auprès de ton entourage pour qu’un maximum de gens connaissent son existence menacée et s'y attachent autant que toi 😊

flèche

Les vrais gardiens de la nature vont encore plus loin !

flèche

Tu as testé notre quizz pour découvrir ton Animal-Totem ?
Tu as kiffé ? Alors partage-le pour que tes proches le découvrent aussi 😊

Tu es encore motivé ? Alors viens protéger d’autres animaux menacés

Voir tous les animaux

En collaboration avec

UICN

Ces histoires d’animaux et tips ont été concoctés en collaboration avec les experts de l’Union internationale pour la conservation de la nature.

LIENS UTILES À PARTAGER EN DESCRIPTION DE TES CONTENUS