Victoire de l'Affaire du siècle !

On l’a fait ! 

La décision finale du tribunal administratif est tombée : l'État français a 14 mois pour rattraper le retard climatique accumulé pendant 3 ans (de 2015 à 2018). Le tribunal a donné jusqu'au 31 décembre 2022 à l'exécutif pour prendre "toutes les mesures utiles" afin de compenser l'excès d'émissions de CO2 constaté sur cette période, soit 15 millions de tonnes de gaz à effet de serre en trop par rapport aux engagements fixés.

Il aura fallu :

📌 3 ans de procédures et de mobilisation

📌 2,3 millions de signataires à la pétition de l'Affaire du siècle (un record en France !)

📌 plus de 130 personnalités engagées aux côtés de la société civile et des associations

C’est une vraie victoire politique forte : désormais, plus aucun.e président.e de la République française ne pourra s'exonérer d'agir pour le climat sous peine de mettre l'État hors la loi. Le gouvernement doit non seulement respecter ses engagements climatiques, mais également réparer les dommages causés par son inaction climatique.

Pour te rafraîchir la mémoire, rendez-vous sur notre page consacrée à l'Affaire du siècle !